Le Camping de l'Etang du Goulot

Article paru dans le magazine Néerlandais "Kampeer & Caravan Kampioen", numéro de Février 2004

Le Morvan :
Cette partie de la Bourgogne est une destination de vacances un peu oubliée. Si bien que fin juin, nous rencontrons très peu de monde sur les routes. Les touristes privilégient les lacs, notamment celui des Settons qui est, de loin, le plus connu.

Le camping municipal de Lormes n'est pas complet. Il y a seulement quelques tentes et caravanes disséminées sur le camp. En arrivant, nous nous sommes rendu à la réception - qui est une ancienne gare typique - un petit mot indique que nous pouvons nous installer et que le responsable du camping viendra à notre rencontre dès son arrivée. Nous apprenons, par d'autres campeurs, que si nous nous ne pouvons pas voir le responsable et que nous ne sommes là que pour une nuit, nous sommes appelés à laisser le montant du séjour dans la boite aux lettres, située à l'entrée du camping, destinée à cet effet. Voilà une façon de payer qui était d'usage il y a encore une vingtaine d'années dans le nord de la Scandinavie que nous ne nous attendions absolument pas à retrouver en 2002! Ici c'est encore possible!

Nous faisons nos courses à pied dans le village, à moins de 10 minutes. Sur la place, l'Hôtel de ville néoclassique et quelques terrasses séduisantes. Un endroit joli. Nous avons de la chance, c'est la fête de la musique, les gens dansent. Le vin coule abondamment, heureusement le camping n'est pas loin. Pendant notre séjour a lieu une course cycliste "Le tour du Morvan" qui passe par Lormes. Tout se passe " à la Française" , le barman prie tout le monde de replier ses jambes lors du passage des coureurs... Du vin ou de l'eau? - Lormes est un point idéal pour des excursions en voiture ou à bicyclette. Dans ce dernier cas, il faut avoir de bons mollets car les collines sont généralement pentues. Il y a quelques parcours mais une bonne carte reste souvent nécessaire. En nous promenant, nous avons eu la joie de "tomber" sur le magnifique château de Villemolin, vraiment un vrai château avec ses tours, comme ceux que les enfants dessinent. En revenant, nous traversions un hameau d'à peine cinq maisons, où un vieil homme, assis sur une chaise, se reposait à l'ombre. Au moment où je m'arrête à la fontaine devant la chapelle pour remplir notre gourde, l'homme m'appelle et m'offre de prendre de l'eau à sa maison. Il me regarde malicieusement du coin de l'œil : "de l'eau ou du vin?" . C'est très gentil, répondis-je, mais il nous reste encore 20 km, nous préférons l'eau. Quand nous partons, il nous salue comme ses propres enfants. Probablement étions nous les premiers visiteurs depuis longtemps, mais quel humour!

Ineke et Kees Bregman

Article retranscrit avec l'aimable autorisation du magazine "Kampeer & Caravan Kampioen"

HAUT DE PAGE